En vérité, l’activité santé d’Alphabet supervise une nouvelle filiale qui offrira une assurance stop-loss aux employeurs. Coefficient Insurance Company est soutenue par la mégacorp d’assurance Swiss Re et s’appuie sur l’analyse des données pour prédire et réduire les risques.

L’assurance stop-loss est conçue pour aider les employeurs qui financent eux-mêmes leurs régimes à couvrir les demandes d’indemnités de santé soudaines et catastrophiques. Dans le cadre de ce système, les propriétaires d’entreprise autofinancés paient jusqu’à un certain montant des réclamations de leurs employés, et la compagnie d’assurance contre les pertes paie ce qui reste.

Verily apporte le matériel, les logiciels et la science des données à Coefficient, tandis que Swiss Re possède le réseau de distribution et des connaissances pratiques sur le marché du stop-loss de 20 milliards de dollars. Swiss Re a investi minoritaire dans Coefficient et le PDG nord-américain de Swiss Re Corporate Solutions est sur le point de rejoindre le conseil d’administration de la nouvelle société.

Verily est responsable d’une suite de gadgets de santé, de recherche médicale et de solutions de test COVID-19, et c’est la société derrière Project Baseline, une étude complète de quatre ans sur la santé humaine dans le monde entier. À cette fin, Verily a créé une montre intelligente avec technologie d’électrocardiogramme intégrée.

Une fois que Coefficient Insurance a trouvé sa place, Verily souhaite que la montre intelligente et tous les autres appareils qu’elle construit jouent un rôle dans le suivi de la santé des employés.

«Au fil du temps, Coefficient prévoit d’intégrer la gamme de dispositifs de santé et d’interventions technologiques de Verily pour les travailleurs et les personnes à charge dans sa solution de risque de précision afin d’améliorer les résultats de santé et de contrôler les coûts», indique un communiqué de presse.

Lire aussi  Facebook veut que ses lunettes AR débloquent des `` super pouvoirs perceptifs ''