À l’heure actuelle, nous sommes tous habitués à l’annonce par Apple de ses derniers iPhones en septembre. Vous connaissez la méthode: au moins deux nouveaux modèles lancés, parfois trois, qui sont les modèles principaux d’un an jusqu’au mois de septembre suivant, lorsque de nouveaux modèles sont lancés pour les remplacer (via MarketWatch)..

Mais ces dernières années, Apple a légèrement résisté à la tendance, notamment en mars 2016 en annonçant l’iPhone SE. Puis en 2017, il a lancé l’iPhone 8 et l’iPhone X lors du même événement, avec les XS et XR en 2018 et les 11 et 11 Pro cette année..

Selon un analyste de JP Morgan, Apple respectera son calendrier de septembre pour 2020 avant de scinder ses lancements en 2021. C’est bien ça, deux événements sur iPhone par an..

L’analyste Samik Chatterjee a déclaré s’attendre à «un changement stratégique de la cadence de lancement avec la sortie de deux nouveaux modèles d’iPhone en 1H21 suivis de deux autres en 2H21», citant ses contacts dans la chaîne d’approvisionnement pour indiquer ce changement. Il s’attend à ce qu’Apple lance quatre nouveaux iPhones en septembre 2020 avec un modèle 5.4in, deux 6.1in et un 6.7in, tous prenant en charge les réseaux 5G..

Cette rumeur contredit la sortie prévue au premier semestre 2020 de l’iPhone SE 2, un téléphone qui devrait comporter des composants internes pour iPhone 11, mais avec un design pour iPhone 8.

Apple est inhabituel dans l’industrie du téléphone pour n’avoir qu’un lancement par an. Des concurrents tels que Samsung, Huawei et Oppo ont certes lancé beaucoup plus de combinés à une gamme de prix très large, mais cela signifie que Apple pourrait envisager de scinder sa gamme afin d’offrir aux clients plus de choix face à la concurrence..

Lire aussi  Google a extrait la vidéo 4K 60fps du Pixel 4 juste avant son lancement