Pour le moment, AT&T aurait décidé de ne pas vendre sa division de jeux Warner Bros. Interactive Entertainment à une autre société. Selon Bloomberg, les télécoms ont conclu que l’unité était trop précieuse pour être abandonnée, même si une vente aurait aidé l’entreprise avec son endettement de 165 milliards de dollars. 

Quand la nouvelle de la vente potentielle a éclaté pour la première fois, CNBC a rapporté que la vente de la division aurait pu rapporter à AT&T jusqu’à 4 milliards de dollars. Plusieurs éditeurs de jeux vidéo de premier plan auraient été intéressés, notamment Microsoft, Take-Two, EA et Activision Blizzard. Bloomberg rapporte que deux facteurs principaux ont probablement conduit à la décision d’AT & T d’abandonner la vente.

La première est que la division travaille sur un nouveau jeu Harry Potter en monde ouvert – que la société n’a pas encore officiellement annoncé. Plus tôt cette année, le titre était sur la bonne voie pour une sortie en 2021. Un jeu Harry Potter triple A serait probablement un gros vendeur dans des circonstances normales, mais avec la pandémie de coronavirus, AT&T peut penser que ce sera un succès fulgurant. De plus, le fait qu’un si grand nombre de jeux que l’unité publie sous licence de propriété intellectuelle appartenant à Warner Bros.a peut-être rendu une vente potentielle plus compliquée que prévu par AT&T. 

AT&T a acquis Warner Bros. Interactive Entertainment dans le cadre de son achat de 85 milliards de dollars de Time Warner en 2018. Depuis lors, la société a cherché des moyens de réduire son endettement. « Nous n’avons pas de vaches sacrées – nous sommes toujours prêts à faire des mouvements de portefeuille », a déclaré récemment le PDG John Stankey aux investisseurs en octobre. Au-delà de sa division de jeux, certaines des entreprises pour lesquelles AT&T aurait soumissionné incluent DirecTV et le service de streaming d’anime Crunchyroll. 

Lire aussi  Le prochain prototype de vaisseau spatial de SpaceX tentera un vol retour de 60000 pieds