Contrairement aux rapports précédents, un représentant de Facebook a confirmé que le site de médias sociaux ne permettra pas, en fait, aux annonces revendiquant la victoire des campagnes Trump ou Biden de se diffuser le soir des élections.

Dans un article de blog le 3 septembre, Mark Zuckerberg de Facebook a présenté une nouvelle politique interdisant la diffusion d’annonces politiques sur le site de médias sociaux pendant toute la semaine précédant le 3 novembre, jour des élections. Cependant, cette politique n’a pas, selon un récent Poste de Fast Company, empêcher les campagnes d’en diffuser de nouvelles à partir du 4 novembre. Cela permettrait à l’une ou aux deux campagnes présidentielles de revendiquer la victoire et de saturer le marché de publicités trompeuses. Facebook a depuis clarifié dans une déclaration publique que de telles actions sont également verboten.

« Nous rejetterons les publicités politiques qui revendiquent la victoire avant la proclamation des résultats des élections de 2020 », a tweeté mercredi Andy Stone, un représentant des communications de Facebook. En outre, l’entreprise appliquera des «étiquettes d’information» à toute publicité qui remet en question la légitimité du processus de vote ou du résultat des élections – c’est-à-dire des accusations de truquage de vote, d’intimidation de scrutin ou de suppression d’électeurs.

Lire aussi  OSIRIS-REx tentera sa première collecte d'échantillons d'astéroïdes le mois prochain