La smartwatch Sense de Fitbit à 329 $ vient d’obtenir l’autorisation de la FDA (et de l’organisme de réglementation de l’UE) pour son application d’électrocardiogramme (ECG). Lorsque le portable «Advanced Health» arrivera en octobre, il sera en mesure d’évaluer les rythmes cardiaques pour la fibrillation auriculaire, ou AFib.

La fibrillation auriculaire est une maladie cardiaque qui affecte plus de 33,5 millions de personnes dans le monde et entraîne de graves complications, y compris un accident vasculaire cérébral. La condition est notoirement difficile à détecter car le cœur ne présente pas toujours un rythme anormal lorsqu’un patient se trouve dans le cabinet de son médecin. Une étude utilisée pour évaluer l’algorithme de Fitbit a révélé qu’il pouvait détecter 98,7% des cas de fibrillation auriculaire.

Fitbit

Fitbit affirme que la montre intelligente Sense à détection AFib fait partie de son engagement plus large en faveur de l’innovation en matière de santé cardiaque. Ce printemps, la société a lancé sa première étude à grande échelle pour détecter les battements cardiaques irréguliers. Il utilisera les données de centaines de milliers de participants pour affiner son algorithme AFib. Parallèlement, Sense est également livré avec le «premier» capteur d’activité électrodermique (EDA) au monde, qui aidera les utilisateurs à gérer le stress et à mesurer la température de la peau au poignet.

Fitbit n’est pas le seul à essayer d’améliorer la détection AFib. La FDA a récemment approuvé un algorithme de détection AFib développé par Eko, fabricant du stéthoscope numérique DUO. Mais la smartwatch Move ECG de Withing a été bloquée dans les formalités administratives réglementaires. La montre n’a pas reçu l’approbation de la FDA et ne sera pas vendue aux États-Unis tant qu’elle ne le fera pas.

Lire aussi  Microsoft pense que les travailleurs distants ont besoin d'un `` trajet virtuel ''