Un peu plus d’un mois après avoir révélé la Galaxy Watch 3, Samsung apporte certaines des fonctionnalités les plus convaincantes de ce portable à un appareil plus ancien. Une mise à jour de la Galaxy Watch Active 2 est en cours de déploiement, qui ajoute des fonctionnalités axées sur la santé, la communication et la connectivité.

Running Analysis s’intéresse aux paramètres tels que l’asymétrie, la régularité, la rigidité et le temps de contact avec le sol pour vous aider à améliorer vos performances et à réduire le risque de blessure. La Galaxy Watch Active 2 peut également fournir des lectures de VO2 max, qui indiquent le niveau maximum d’oxygène que vous pouvez utiliser pendant un exercice intense. Le portable dispose désormais d’une fonction de détection de chute, qui peut envoyer des alertes d’urgence à jusqu’à quatre contacts lorsqu’il soupçonne que le porteur est tombé.

Sur le plan de la communication, il existe une option de réponse intelligente tandis que la montre peut afficher des émoticônes et des photos. Vous pouvez voir votre historique de discussion au lieu du message le plus récent, et vous pouvez envoyer des autocollants emoji AR et des autocollants bitmoji directement depuis votre poignet.

En plus de cela, vous aurez un accès instantané aux listes de lecture sur votre téléphone et une fonction de capture par défilement. Vous pouvez l’utiliser pour capturer des fils de messages, des statistiques d’entraînement et plus encore dans une capture d’écran à défilement que la montre envoie automatiquement à votre téléphone.

Il est bon de voir Samsung poursuivre sa tendance à apporter les fonctionnalités de ses derniers appareils à ses anciens, même si les propriétaires de la Galaxy Watch Active 2, âgée d’un an, seront moins incités à mettre à niveau. La mise à jour est initialement déployée sur les versions Bluetooth de la smartwatch et elle atteindra les variantes LTE plus tard. Vous aurez besoin de la dernière version de l’application Galaxy Wearable ainsi que du plugin Galaxy Watch Active 2.

Lire aussi  Le président de la FCC a cité de fausses données à large bande malgré les avertissements