TikTok vivra pour voir un autre jour. Selon le le journal Wall Street, le département américain du commerce ne fera pas passer une commande qui aurait contraint la plate-forme à fermer aujourd’hui. L’agence a cité une injonction préliminaire qu’un juge de Philadelphie a accordée à TikTok fin octobre lorsqu’un groupe d’influenceurs de la plateforme a intenté une action en justice contre le gouvernement fédéral. Le département du commerce a déclaré qu’il n’appliquerait pas l’ordonnance « en attendant de nouveaux développements juridiques ». Il y a actuellement deux affaires judiciaires en cours dans lesquelles TikTok est impliqué alors qu’il tente d’éviter une interdiction complète. 

Avant ce développement le plus récent, le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS) de l’administration Trump avait fixé aujourd’hui la date limite à laquelle la société mère de TikTok, ByteDance, se désinvestissait de ses actifs américains. En septembre, la société a proposé un accord qui verrait Oracle et Wal-Mart revendiquer une participation de 20% dans une nouvelle entité TikTok Global. Le président Trump a approuvé l’accord «dans son concept», mais il n’y a guère eu de mouvement à ce sujet depuis. En fait, ces dernières semaines, le CFIUS aurait cessé de communiquer avec TikTok alors que la société tentait de clarifier les détails de son accord avec Oracle.      

Lire aussi  Freshly est la meilleure option pour des déjeuners sains de la FMH