Samsung n’a pas de téléphone pour le moment, mais cela ne signifie pas que le travail de développement de son propre silicium s’est arrêté. La société a annoncé son premier SoC à cinq nanomètres, l’Exynos 1080, qui figurera probablement dans un certain nombre de combinés jusqu’en 2021. Co-développée avec Vivo, la grande nouvelle fonctionnalité est l’ajout d’un modem mmWave 5G conçu pour prendre en charge les bandes. utilisé en Chine continentale.

TechQ Chine rapporte que la puce fera ses débuts sur un combiné Vivo encore sans nom, à un moment donné dans le futur. En ce qui concerne les spécifications, l’unité contient une puce à huit cœurs exécutant un A78 monocœur à 2,8 GHz, associé à trois autres cœurs A78 cadencés à 2,2 GHz. Sur l’autre moitié de la puce, vous trouverez un A55 quadricœur fonctionnant à 2,0 GHz et un GPU Mali G78 prenant en charge les écrans QHD jusqu’à 90 Hz.

Si vous n’êtes pas familier, «cinq nanomètres» est un raccourci pour la taille des transistors sur la puce elle-même, et c’est un processus que tout le monde n’utilise pas actuellement. Apple se vantait fièrement d’avoir la première puce 5 nm au monde, l’A14, fabriquée par le partenaire de fabrication TSMC. C’est le même processus que Huawei a utilisé pour construire le Kirin 9000, avant que les sanctions ne le rendent indisponible. 

La production par Samsung d’une puce 5 nm signifie que TSMC ne détient plus le monopole du processus et, espérons-le, nous verrons à l’avenir des puces plus efficaces de tous les fabricants de téléphones. Après tout, plus vos transistors sont petits, plus votre téléphone devient rapide ou économe en énergie. Et c’est un gros problème en ce moment, alors que le passage à la 5G vide les batteries des téléphones des gens plus rapidement que jamais. 

Lire aussi  Gardez votre esprit vif avec Brilliant