Plusieurs pays de l’Union européenne testent un système qui permet à leurs applications de recherche de contacts COVID-19 de fonctionner au-delà des frontières. Les applications pour la République tchèque, le Danemark, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie et la Lettonie échangeront des informations pendant l’essai. La Commission européenne a établi un cadre pour une telle approche transfrontalière en juin.

Si un résident de l’un de ces pays se rend dans un autre, il n’aura pas à télécharger l’application locale de suivi des contacts pour recevoir des alertes s’il est récemment entré en contact avec une personne testée positive au COVID-19. Ils peuvent également signaler un test positif de leur propre chef, et ces données seront partagées avec les applications des autres pays afin d’alerter les personnes qui sont entrées en contact avec cette personne.

Deutsche Telekom et SAP ont développé le service de passerelle d’interopérabilité qui permet «un échange d’informations sécurisé entre les backends des applications nationales de traçage des contacts et d’alerte», selon la CE. Le système sera géré à partir du centre de données de la CE à Luxembourg. Si tout se passe bien pendant la période d’essai, la passerelle devrait être mise en ligne en octobre.

Aucune donnée personnelle ne sera partagée entre les pays via ce système. D’autres pays de l’UE pourront rejoindre le réseau plus tard si leurs applications de recherche de contacts utilisent un système décentralisé comme celui développé par Apple et Google. Cela exclut probablement la France, qui stocke ses données de manière centralisée.

«De nombreux États membres ont mis en œuvre des applications nationales de recherche des contacts et d’alerte. Il est maintenant temps de les faire interagir les uns avec les autres », a déclaré Thierry Breton, commissaire de la CE pour le marché unique, dans un communiqué. «Les voyages et les échanges personnels sont au cœur du projet européen et du marché unique. La passerelle facilitera cela en ces temps de pandémie et sauvera des vies. »

Lire aussi  Ce que vous devez savoir sur les iPhone 12 et 12 Pro d'Apple