L’incubateur interne de Google, Area 120, souhaite permettre aux gens de rester connectés plus facilement à l’intérieur des bâtiments où le service cellulaire peut être incertain, par exemple dans les stades de la NBA. Pour ce faire, Area 120 vient de lancer Orion WiFi, une plate-forme qui relie les opérateurs aux fournisseurs de WiFi publics. Lorsque les clients des opérateurs participants entrent dans un bâtiment ou un espace avec WiFi public, Orion connectera automatiquement et en toute sécurité leurs appareils au WiFi.

Grâce à la plate-forme Orion, les fournisseurs de WiFi publics vendront leur capacité aux opérateurs. En théorie, une meilleure connectivité rendra les clients plus heureux, ce qui pourrait profiter à la fois aux opérateurs et aux sites. De plus, les clients n’auront pas à passer par un processus de connexion irritant. La connexion WiFi se fera de manière transparente.

Orion WiFi travaille déjà avec Boingo, qui a transféré le trafic cellulaire excédentaire d’AT & T sur son WiFi public dans des endroits comme l’aéroport international de Chicago O’Hare et l’aéroport international de Los Angeles depuis l’année dernière. Verizon (la société mère de TechQ) utilise Boingo pour améliorer la couverture 5G intérieure, et Google Fi a commencé à diffuser le trafic de ses clients sur le WiFi public de Boingo le mois dernier. 

Maintenant, il semble que plus de transporteurs pourront faire de même et pas seulement avec Boingo. Google Fi et Republic Wireless sont deux des premiers opérateurs cellulaires participants, et Orion s’associe à des fabricants de WiFi comme Cisco Systems, CommScope et Juniper Mist.

Lire aussi  Les visites virtuelles à 360 degrés sont plus faciles à réaliser avec Insta360 et Matterport