Les navettes autonomes en Amérique du Nord ne sont pas limitées aux États-Unis. La ville de Toronto a conclu un accord avec Local Motors pour utiliser la dernière version de ses navettes sans conducteur Olli dans le cadre d’un essai de transport automatisé au printemps 2021. La période d’essai de six à 12 mois permettra d’évaluer la capacité des véhicules autonomes à se renforcer. Le réseau de transport en commun de Toronto en reliant le quartier de West Rouge à sa gare Go locale.

Les navettes Olli 2.0 peuvent accueillir jusqu’à huit passagers. Les navetteurs ne seront pas complètement seuls, cependant – deux membres du personnel (un de Pacific Western Transportation et un de TTC ou de Metrolinx) seront à bord pour étudier chaque voyage.

Les navettes pourraient éventuellement combler les lacunes du vaste réseau de transports en commun de Toronto, créant ainsi un système plus équitable qui ne vous punit pas si vous habitez trop loin d’un arrêt de bus ou de train. Son efficacité pourrait être limitée à mesure que la pandémie COVID-19 se poursuit (sauter dans un petit véhicule avec des inconnus pourrait être angoissant), mais cela laisse entrevoir un avenir où vous pouvez facilement éviter de posséder une voiture.

#CityofTO signe un accord pour fournir un essai de navette automatisé prévu pour le printemps 2021. Communiqué de presse: https://t.co/Bp8KrMPNVC

– Ville de Toronto (@cityoftoronto) 14 octobre 2020

Lire aussi  Avis Apple iPad (2020) et iPadOS 14