Lorsque Twitter a testé une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs de partager des clips audio avec des tweets, la société a été critiquée pour ne pas avoir inclus les outils d’accessibilité tels que le sous-titrage codé. Cela a déclenché un débat plus large sur la façon dont Twitter aborde l’accessibilité. Maintenant, Twitter dit avoir entendu les critiques et reconnaît qu’il doit faire mieux.

«Nous savons que nous devons faire plus pour rendre notre service accessible et nous le ferons», a déclaré la société dans un article de blog.

Twitter lance deux nouvelles équipes: le Centre d’excellence en matière d’accessibilité (ACE) et l’équipe d’accessibilité de l’expérience (EAT, qui ne peut pas être intentionnelle). Bien que ces noms sonnent un peu comme s’ils provenaient d’un générateur de jargon d’entreprise, les équipes feront un travail important. ACE rendra plus accessibles certains aspects de Twitter – des espaces de bureau au marketing et aux normes juridiques et politiques. EAT s’efforcera de rendre les produits et fonctionnalités nouveaux et existants plus accessibles. Déjà, Twitter travaille à ajouter des sous-titres automatisés à l’audio et à la vidéo d’ici début 2021.

C’est formidable que Twitter ait écouté les commentaires et lance ces équipes, mais vous vous demandez pourquoi l’entreprise n’avait pas déjà de telles équipes en place. Les problèmes d’accessibilité ne sont pas nouveaux et d’autres entreprises ont déjà des équipes comme celle-ci. 

L’Americans With Disabilities Act a été promulguée il y a 30 ans. La loi fédérale exige l’accessibilité dès le départ. En vertu du droit des droits civils, vous ne pouvez pas déployer une fonctionnalité inaccessible puis, seulement plus tard, la rendre accessible. https://t.co/f58t9pthAy

– Matthew Cortland, Esq (@mattbc) 17 juin 2020

Lire aussi  Facebook dit qu'Apple a bloqué le message indiquant 30% de frais sur l'App Store