Twitter a suspendu de manière permanente 1 589 autres comptes liés à un État qui enfreignaient ses politiques de manipulation de plate-forme. Il dit qu’ils sont liés aux opérations d’information de l’État menées par l’Iran, l’Arabie saoudite, Cuba et la Thaïlande. Twitter a ajouté des détails sur ces comptes, ainsi que cinq comptes liés à la Russie qu’il a fermés en septembre, à ses archives d’opérations d’information liées à l’État.

La société a écrit dans un article de blog que les comptes opérés en Iran «amplifiaient artificiellement des conversations sur des sujets politiquement sensibles». Celles-ci comprenaient des problèmes de justice raciale et sociale aux États-Unis, tels que Black Lives Matter et le meurtre de George Floyd. De nombreux comptes ont été compromis et Twitter a rendu la plupart d’entre eux à leurs propriétaires d’origine. Il a suspendu 104 autres comptes liés à la campagne.

Aujourd’hui, nous ajoutons de nouvelles données à nos archives d’opérations d’information, la seule du genre dans l’industrie. Les réseaux affiliés à l’Iran, à la Thaïlande, à Cuba, à l’Arabie saoudite et à un réseau précédemment divulgué en Russie ont tous été supprimés du service.

– Sécurité Twitter (@TwitterSafety) 8 octobre 2020

Twitter a interdit 33 comptes liés au gouvernement saoudien. «Ces comptes ont été créés pour se faire passer pour des personnalités politiques clés du Qatar et pour faire avancer des récits sur la politique qatari qui sont géostratégiquement favorables aux autorités saoudiennes», écrit-il.

La société a également fermé 526 «faux comptes» qui, selon elle, étaient gérés par des groupes de jeunes liés au gouvernement cubain. Il a également suspendu définitivement 926 comptes prétendument gérés par l’Armée royale thaïlandaise (RTA). Celles-ci «amplifiaient le contenu pro-RTA et pro-gouvernemental, et se livraient à des comportements ciblant des personnalités politiques de premier plan de l’opposition». Quant aux comptes russes, Twitter les a liés à des trolls derrière un faux site d’informations.

En juin, Twitter a déclaré avoir supprimé environ 178 000 comptes liés à la Chine, à la Russie et à la Turquie. Il a ajouté des détails sur 32242 d’entre eux à ses archives.

Lire aussi  Ducati produit une moto avec radar intégré